book artistique à télécharger ici :

http://www.fichier-pdf.fr/2016/11/03/artbook2016/

book résidences :

http://www.fichier-pdf.fr/2016/11/04/bookre-sidencescarolinehofman/

Dans la lignée de l’Arte Povera et de Fluxus, Caroline Hofman réinvente le quotidien par le détournement d’objets usuels ou par le geste graphique. Elle tend ses fils, les brode, les incorpore dans des installations, les dessine, joue sur les motifs jusqu’à glisser une part d’étrangeté dans l’habitude : un tiroir rempli de vieux vêtements devient paysage et l’action de se brosser les dents se transforme en relevé sismographique.
Artiste au parcours atypique, Caroline Hofman a intégré à ses œuvres les connaissances et recherches plastiques issues de sa double formation en design de mode et en arts plastiques : choisi pour sa texture, sa maniabilité et son rendu, le textile devient le matériau privilégié de ses œuvres. Sa capacité à générer de nouveaux espaces permet son détournement, notamment dans les performances, où le textile se mue en paysage, en île, en cocon, en structure autonome.
Nourrie par ses voyages et ses résidences artistiques en France et à l’étranger, l’artiste nous invite à repenser le paysage, ainsi que notre relation à la nature et l’empreinte mémorielle et temporelle que nous y laissons. Collectionneuse d’instants éphémères, Caroline Hofman capture par le dessin ou la photographie ces moments fugaces mais pleins de beautés qui peuplent notre vie quotidienne : un bout de ciel (Terra Nostra), un regard (projet Horus), une habitude (Cartographie de geste).

P. Schwartz

Following Arte Povera and Fluxus movement, Caroline Hofman reinvents the daily life through diversion of common objects or by the graphic gesture. She stretches her threads, embroiders them, incorporates them in artistic installations, draws them, plays with the patterns to bring in the oddity in the habit: a drawer full of old clothes becomes a landscape and toothbrushing turns into a seismographic survey.
Thanks to an unusual academic background, Caroline Hofman has included in her works the knowledge and visual research from her double education on fashion design and fine arts: selected for its texture, handling and rendering, textile is her favourite working material. Its ability to generate new spaces allows its alteration, especially in performance, where textile changed into landscape, island, cocoon, or autonomous structure.
Shaped by her travels and residencies in France and abroad, the artist invites us to rethink the landscape and our relationship to nature and the memory and time footprint that we leave there. Gathering fleeting moments, Caroline Hofman captures through drawing or photography these ephemeral but beautiful instants that inhabit our daily life: a patch of sky (Terra Nostra), a look (Horus project), a habit (Mapping the gestures).

P. Schwartz